Journée Internationale de la Femme: FOCODE demande la fin des détentions secrètes des femmes au Burundi !

Journée Internationale de la Femme: FOCODE demande la fin des détentions secrètes des femmes au Burundi !

  1. Le FOCODE demande aux autorités burundaises de mettre fin immédiatement aux détentions secrètes des femmes et rappelle que ce genre de détentions donnent souvent lieu à d’autres crimes extrêmement graves: viols et autres sévices sexuels, exécution extra-judiciaire, disparition forcée;
  2. Le FOCODE demande aux autorités burundaises de faire la lumière sur les crimes de disparitions forcées, d’exécutions extra-judiciaires et d’assassinats commis par des éléments des corps de défense et de sécurité dans le cadre de la répression contre le troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza. Ici le FOCODE se base sur 4 dossiers qu’il a documentés: la disparition forcée de
  • Madame Christa Bénigne IRAKOZE introuvable depuis son arrestation par l’armée burundaise le 29 décembre 2015 ;
  • Madame Marie-Claudette KWIZERA introuvable depuis son enlèvement par les services secrets burundais le 10 décembre 2015 ;
  • Madame Belyse NTAKARUTIMANA introuvable depuis son arrestation par l’armée burundaise le 16 janvier 2016;

ainsi que celui de l’exécution extra-judiciaire de Madame Charlotte UMURWANEZA après son arrestation par la police burundaise le 16 octobre 2015.

  1. Le FOCODE demande aux partenaires et amis du Burundi de mettre en place un programme d’assistance et de protection des femmes et des familles des victimes de disparitions forcées. Le FOCODE expose tous les dangers qui continuent à peser sur les familles après la disparition forcée notamment des pères de familles.

Le FOCODE en a profité pour dénoncer l’inertie des autorités burundaises et l’absence d’une enquête sérieuse et objective sur l’assassinat de la députée de l’EALA Hafsa MOSSI le 13 juillet 2016 ainsi que la récente exécution de Lydia NIBOGORA le 17 février 2017. Toute piste pouvant mener à l’implication des autorités burundaises est écartée par la police et les autorités judiciaires dans l’enquête sur ces 2 dossiers.

L’entiereté de la déclaration est la suivante Vous poucez aussi la trouver sur le site web de la campagne NDONDEZA www.ndondeza.org

Déclaration du FOCODE du 08 mars 2017.

No comments yet.

Laisser un commentaire

[email protected]

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes